Archives 2010 à 2015

2015

Samedi 10 octobre 2015 : Le jour de la nuit.

Venez fêter la nuit noire !

Le Jour de la Nuit est une manifestation nationale unique de redécouverte de la nuit, ses paysages, sa biodiversité et son ciel étoilé. Ouvert à tous, le Jour de la Nuit est une opération de sensibilisation à la protection de la biodiversité nocturne et du ciel étoilé ainsi qu’une prise de conscience du problème de pollution lumineuse. Pour cela, l’événement repose sur l’organisation de manifestations et animations par une multitude de structures, associations et collectivités locales dans les territoires.

Grâce à ces activités diverses organisées partout en France, l’événement permet la découverte ludique de la faune, la flore et l’observation des étoiles avec des astronomes avertis. En parallèle, les villes sont invitées à éteindre symboliquement une partie de leur éclairage public.

Samedi 20 juin 

Nous organisons le Festival du soleil, journée Pierre Bourge à notre observatoire.

Cette journée initiée à l’origine par la Société Astronomique de France, a pour but de faire découvrir le soleil et d’en observer ses activités. Elle rend également hommage à Pierre Bourge, qui a permis de développer en France l’astronomie amateur par la réalisation d’appareils accessibles à tous. Une partie de ses réalisations sera d’ailleurs exposée à l’observatoire.

Nous profiterons de cette journée pour montrer également nos réalisations et mettre en station notre « exceptionnelle » grande lunette de bronze du XIXe  

A partir de 10 heures nous observerons le soleil puis continuerons dés la nuit tombée par l’observation du ciel.

Samedi 20 Juin : Journée du soleil Pierre Bourge

Ce samedi, une dizaine de curieux est passé observer le soleil. Grâce aux nombreux instruments, ce dernier a pu être observé sous toutes les coutures. Il nous a montré de grosses protubérances grâce aux filtrations Hα et un beau groupe de tache avec les filtrations « filtre claire ».

Le soir , la nuit s’est montrée agréable et claire. Des observation de Vénus, Jupiter et Saturne ont ouvert le bal avant des laisser place à des objets plus lointains comme les objets du catalogue de Messier (M27, M57,M5) et bien d’autre.

Une quinzaine de télescope était en place pour la soirée et une vingtaine de personnes est venue observer les étoiles. 

Le groupe prêt à accueillir les visiteurs

Vendredi 20 Mars : Eclipse partielle du soleil.

L’éclipse tant attendue ne put malheureusement pas être suivie, un ciel très couvert ne nous laissant aucune chance de l’apercevoir ne fut ce qu’un instant.

L’évènement ayant été fortement médiatisé, un public assez nombreux se rendit quand même à l’observatoire. Ce fut le point positif de cette matinée, où les visiteurs purent découvrir l’association et son observatoire et aussi se restaurer auprès du stand petit déjeuner installé. 

A venir vendredi 20 Mars : Eclipse partielle du soleil.

Le vendredi 20 mars au matin, la nouvelle lune va passer juste devant le Soleil et il se produira une éclipse totale. Elle sera observable aux îles Féroé et dans l’archipel du Svalbard, les seules terres concernées par le passage de l’ombre lunaire, et une très belle éclipse partielle sera visible dans toute l’Europe.

Dans la région, l’éclipse commencera à 9h13 et se finira à 11h30.

Le maximum sera atteint à 10h19 avec une occultation du soleil proche de 73%.

Pour observer le phénomène, l’observatoire  proposera l’observation du phénomène de 9 h à midi.

Vous pourrez observer avec : des télescopes et filtres solaires, des lunettes spécial éclipse qui pourront être obtenues sur place

Samedi 14 Mars : Assemblée générale.

L’assemblée générale a été ouverte à 21 heures en présence de nombreux adhérents avec la participation de la municipalité de Vayres, dont le Maire Jacques Legrand qui prit place au milieu du conseil d’administration.

 Après avoir fait le tour des activités de l’exercice écoulé et des futurs projets, il fut bien sûr abordé le projet de la construction de la salle jouxtant l’observatoire dont le projet nous avait été présenté l’exercice écoulé. Nous fumes heureux d’apprendre par le maire Jacques Legrand que le projet était toujours d actualité, et nous confirma que les travaux devaient débuter dans le deuxième semestre de cette année.

Une annonce qui déclancha les applaudissements dans la salle.

Le buget fut ensuite présenté et approuvé et l’on se quitta après le verre de l amitié.

Aller en haut de page

 2014

Samedi 1er Mars : Assemblée Générale

Ouvrant l’assemblée, le président Gilbert BADIA remercia l’assistance ainsi que les élus présents, Madame le Maire Hélène Maidon et Monsieur Hautecoeur conseiller municipal.

Samedi 8 Mars

Pour l’après midi c’était : beau temps et observation solaire.

C’était aussi l’occasion de sortir et de tester la toute dernière acquisition du  club : L’Heq6 modifiée. Malheureusement il n’était pas possible d’y mettre les contres poids qui eux, semble être restés d’origine. Un petit bricolage a permis de fixer la 80ed pour les observations de la nuit. 

Une nuit qui était elle aussi bien remplie avec la réception d’un grand groupe et pas mal d’adhérents contents de profiter de ces premières nuits étoilées depuis fort longtemps. 

Samedi 19 avril

Exposé sur le thème : l’astronomie de l’antiquité à nos jours.

Gilbert Badia, le président de l’association présentait un véritable historique de l’astronomie à travers les siècles et les millénaires.

Une révision qui nous fit se rappeler de tous ces hommes qui ont contribué à faire avancer la science de l’astronomie.  De Hipparque et d’autres savant grecs, à Copernic, Tycho-Brahé et tant d’autres, Gilbert Badia s’appliqua grâce à un diaporama très fourni, à nous faire redécouvrir ces hommes du passé et leurs travaux, jusqu’à ceux d’aujourd’hui qui ne furent pas oubliés.

Émaillé de précisions et autres anecdotes, l’exposé fut très suivi devant de nombreux auditeurs.

A venir Dimanche 22 Juin

En 1904, Camille Flammarion, fondateur et premier président de la Société Astronomique de France et l’ingénieur Gustave Eiffel organisaient pour la première fois la Fête du Soleil. Cette manifestation visant à réunir public astronomes et artistes à connu très rapidement un très vif succès en France comme dans les pays voisins.

Cette manifestation annuelle qui se voulait festive avait lieu au moment du solstice d’été. Elle a perduré jusqu’en 1939.

Le 20 Septembre

Observations gratuites, tous publics, à partir de 21H

Samedi 6 septembre : Exposé sur l’astrophotographie.

Un très intéressant exposé sur le traitement des image  astronomique a été donné par Julien Kowalewski. 

Julien à dévoilé quelques techniques utilisés pour réussir ses photos que ce soit pour les planètes, les photos avec un appareil photo numérique ou une CCD. L’exposé était agrémenté de photos, d’explications et de démonstration avec le matériel.

Devant une assistance très concentré, Julien a aussi ait le tour de quelques logiciels, articles et livres indispensable pour approfondir ses connaissances dans le domaine de l’astro-photographie. 

Samedi 8 Novembre : Exposé sur les comètes.

Pascale présentait un sujet sur les comètes, sujet d’autant plus d’actualité avec la sonde Rosetta et son module Philaé qui se posait sur la comète.

Grace a un diaporama très explicatif, il nous fut  expliqué l’origine des comètes, avec des précisions sur leurs orbites si différentes. Une bonne explication sur le phénomène du « dégazage » des comètes, donnant ainsi

la raison  de   leurs longues queues cométaires avec de belles images qui venaient compléter son exposé

Aller en haut de page

2013

En espérant que le ciel soit clément  et les observations nombreuses pour 2013.

 Le programme pour cette année est en ligne dans la rubrique (attention surprise) « programmes ».

La page 2012 est désormais dans les archives.

 Quelques dates à retenir

15 Juin ….. : Portes ouvertes à l’observatoire  Exposition et observations de 14h à minuit

10 Août……………… : NUIT DES ÉTOILES.

12 Octobre…………….. : Le Jour de la Nuit.

Samedi 16 Février 

Enfin une soirée sans nuage. Un groupe a eu la chance de viser juste sur la date. Une dizaine de personne à pu observer le ciel avec différents instruments (Lunettes, Jumelles et télescopes) sur le terrain du club.

Les cibles : diverses et variées (pour une fois que le ciel est dégagé, on en profite).

La lune, Jupiter, quelques amas d’étoiles, des galaxies et pour finir Saturne qui se levait vers minuit.

Le froid était aussi de la partie (1° sous abris) donc la buée puis le givre qui sont arrivés assez rapidement sur les coups de minuit, comme en témoigne cette petite vidéo..

Samedi 2 Mars : Observation solaire à l’observatoire.

Le temps se mettant au « beau-fixe » pour cette fin de la semaine, l’observatoire Véga de la Lyre ouvre ses portes à partir de 14h pour une observation du soleil.

Venez découvrir la surface, les protubérances et filament solaires grâce à la lunette William Optics de 70mm de diamètre et à sa double filtration H alpha Coronado qui rejete les rayons nocifs U.V et I.R, il sera ainsi possible d’observer le soleil sans danger.

Puis, dès le couché de notre étoile, nous observerons le ciel nocturne.

Pensez à apporter des vêtement chaud, car les nuit sont fraîches.

Samedi 23 Mars : Entre les nuages.

Début de soirée très chargée en nuages. Beaucoup d’hésitation dans le ciel mais la patience à payée. La lune et Saturne jouaient à cache avec les nuages. Mais vers minuit le ciel était découvert et très pur.

L’occasion d’observer la lune et Saturne dans des conditions très bonnes. Peu de turbulences et donc des grossissements qui pouvaient être poussés jusqu’aux limites.

Vers 2H30 on pu admirer Saturne à 400X dans de très bonnes conditions et une lune quasiment sans turbulences.

Petits souvenirs de la soirée

Samedi 30 mars

Une lune presque pleine, des nuages chargés de pluie, le temps était idéale pour un exposé.

Un exposé très intéressant traitant de la lune a été donné par J.M Lecleire ce samedi.

Au fil d’un diaporama très complet, beaucoup de sujets ont été traités: Les origines de la lune, les phénomènes particuliers (libration, éclipses,flash) jusqu’a la mission Apollo 11, la plus célèbre des missions lunaires.

L’exposé s’est finit par la présentation du logiciel « atlas virtuel de la lune »qui détail chaque mètres de notre satellite.

Tout le monde est prêt  à décoller

Retour sur terre avec la présentation de l’atlas virtuel de la lune (virtual moon).

Samedi 10 Août : Le club organisera sa Nuit des étoiles le samedi 10 août.

 Au programme, observation du soleil à partir de 15 heures,

observation des étoiles dés la nuit tombée.

 Stand buvette et restauration sur place.

Venez nombreux, c’est gratuit.

Samedi 10 Août :

.La nuit des étoiles 2013 s’est bien déroulée, avec une météo très favorable qui nous a permis de faire des observations dans de bonnes conditions.

L’après midi de nombreux visiteurs sont venus pour observer le soleil à la lunette Coronado. Le soir un peu avant la tombée de la nuit les observateurs du soir on commencé à arriver, beaucoup faisant une petite halte au stand buvette restauration.

Puis, dés la nuit tombée, le public était dirigé vers les instruments au sol qui furent très appréciés. Pendant ce temps, une longue queue s’était formée pour accéder à la coupole et au grand télescope. De même la grande lunette de bronze installée sur le terrain reçut elle aussi de nombreux visiteurs; qui purent apprécier la finesse et la netteté des images qu’elle renvoyait notamment de la planète Saturne. Une excellente journée, où l’on a dénombré pas moins de 1 200 personnes en souhaitant que l’année prochaine la météo, nous gratifie des mêmes conditions.  

Activite:

Observation des planètes, de la lune et du ciel profond aux télescopes. 

Observatoire ouvert au grand public.

Heure du rendez-vous:21 heures

Durée de l’activité: jusqu’à 1 h

Lieu du rendez-vous: Observatoire – lieu dit Senau sortie 8 de la RN89

Actualité :

On pourra accéder à la coupole de l’observatoire pour observer avec le grand télescope. Des instruments seront également mis en station au sol. Initiation à la reconnaissance des constellations et à leur visibilité. 

Le Jour de la Nuit est une opération de sensibilisation à la pollution lumineuse, à la protection de la biodiversité nocturne et du ciel étoilé.

Au programme : balades nocturnes ; observations des étoiles ; sorties nature et extinctions des lumières.

Aller en haut de page

2012

Bonne et heureuse nouvelle année à tous.

Ca y est, 2011 fait partie des archives et bonjour 2012.

Pour fêter ça, le nouveau programme des exposés est en ligne ici.

A noter, pour l’année qui arrive :

4 Février =>           Assemblée Générale (salle du Blason dans le parc de la mairie de Vayres).

6 Juin        =>         passage de Vénus devant le soleil.

11 Août        =>      la Nuit des Etoiles.

Le 13 Octobre =>  le jour de la Nuit

Samedi 04 Février : Assemblée Générale

 L’assemblée générale de l’association s’est tenu à la salle du Blason, devant de nombreux adhérents qui avait bravé le froid ce soir là. Ouvrant la séance le président Gilbert Badia remercia la municipalité de Vayres de sa présence en la personne de Madame le Maire et de son adjoint Michel Andrieux. Il poursuivit sur les réalisations faites en 2011 en présentant un bilan commenté par les conseillers responsables chacun d’une commission. Il fut mis l’accent sur la réfection du système de rotation de la coupole, qui grace à la compétence de certains des membres de l’association évitèrent la mise en place d’une grue pour soulever la lourde coupole. Désormais la coupole tourne bien et sans bruit comme au bon temps de sa jeunesse il y a près de 20 ans.

Le président rappela l’action du club qui seul observatoire astronomique en activité en Gironde reçoit des groupes scolaires et autres structures associatives. Il fut bien sûr évoqué l’exiguité des lieux, notamment lors de la réception des groupes de scolaires, ce qui fit évoquer la construction attenante d’une salle, devenue aujourd’hui indispensable.

Le projet est actuellement à l’étude à la mairie, et Madame le Maire présente à l’assemblée, confirma le bien fondé de cette demande qu’elle assure suivre de près pour sa réalisation.

Le bilan financier fut soumis à l’assemblée et approuvé par l’ensemble. Le conseil d’administration et son bureau étant élu pour trois ans, il n’y eu pas d’élection, le prochain renouvellement se faisant en 2013.

L’assemblée se termina devant un pot de l’amitié.

Samedi 10 Mars

Forte affluence au club pour une nuit de grosse lune. Le telescope de la coupole et  ceux diposés sur le terrain ont pointé tout d’abord vers vénus et jupiter qui se rapprochent de jour en jour et qui étaient distant d’environ 3°.

Ensuite Mars qui était en opposition le 3 Mars et qui brille au zénith assez tôt dans la nuit. Puis petite halte dans ce marathon planétaire pour observer la comète Garradd qui continue sa route dans la constellation du dragon. 

Arrive la lune, qui était pleine deux jour auparavant et qui s’est levée toute orangée pour tres vite gagner en intensité et devenir génante pour l’observation. Juste a coté d’elle, un dicret point lumineux, Saturne qui se lève de plus en plus tôt et sur laquelle tout le monde à fini la soirée.

Samedi 1 Avril

Beaucoup de personne en visite sur le terrain du club. Un groupe d’une vingtaine de personnes est venu parcourir le chemin tracé par Jupiter,  vénus, la nébuleuse d’Orion, la lune, mars et finissant par saturne. Une lune tres présente qui éclaircissait  beaucoup le ciel. Heureusement les planètes, qui sont moins sensibles à la lumière que le ciel profond, étaient au rendez-vous.

  Samedi 7 Avril : Exposé à la salle de conférence sur « lunettes et télescopes à travers l’histoire ».

        Un exposé très anecdotique, donné par Gilbert Badia, qui a permis de remonter l’histoire pour

découvrir les premières lunettes ainsi que les tous premiers télescopes. Un très intérressant diaporama, qui nous fit redécouvrir les premiers « maîtres »

de l’astronomie, de Galilée jusqu’à nos jours, en passant par Herschel , Cassini, Huygens et tant d’autres

avec leur drôles de « machines ».

      Une bonne remontée dans le temps pour découvrir ceux qui nous précédé dans l’astronomie.

Vendredi 25 Mai

L’association se rend à Porchères.

 « A partir de 21 heures, le Club Véga de la Lyre vous propose de venir regarder les étoiles. Vous y découvrirez également une exposition de météorites. A Porchères, vous suivrez le parcours fléché pour vous rendre sur le lieu d’observation. Animation annulée en cas de mauvais temps. Pensez à prendre une lampe torche. Matériel d’observation prêté sur place. »

Vendredi 25 Mai : Véga se déplaçait à Porcheres

Très bonne soirée avec beaucoup de visiteurs. 

En bordure d’un champs, une dizaine de telescopes pointait la lune, les planètes et les étoiles sous les cieux noirs de porchère.

Le public et le beau temps étaient au rendez vous, la soirée s’est passée dans une tres bonne ambiance.

Samedi 2 Juin Exposé sur  les météorites françaises.

Mathieu a présenté un excellent exposé sur les météorites françaises sujet qu’il connait bien et qui le passionne. Accompagné d’un diaporama chacun  put faire connaissance avec ces voyageuses du ciel, que les amateurs recherchent à travers toute la planète pour en récolter quelques « grammes ».

C’est ce que nous a expliqué Mathieu, en nous présentant quelques fragments de météorites, dont la rareté explique les prix élevés que ces passionnés des roches célestes investissent dans ces précieux cailloux.

Cette année, la nuit des étoiles aura lieu le 11 Août

Les détails :

Lieu dit-Senau   

sortie 8 RN 89 

– 16h observations solaires 

– le soir observation du ciel

Buvette et restauration sur place 

 Entrée gratuite

 Samedi 11 Août : Nuit des étoiles

 La nuit des étoiles 2012 est passée, mais cette année le soleil n’était pas au rendez-vous.

Tout était prêt pour l’observation du soleil à partir de 16 heures, mais malheureusement les nuages ne nous concédèrent que quelques petites minutes.

 Le ciel restera donc obstinément bouché, ne permettant aucune observation le soir. A noter que des visiteurs téméraires n’hésitèrent pas venir nous rendre visite, et l’on put en dénombrer trois cent environ dans toute la journée.

 Des gens très intéressés, beaucoup de Vayres, qui avec leurs enfant découvrirent l’observatoire et son grand télescope qui fut l’objet de beaucoup de question de la part de ces jeunes visiteurs.

Une petite réussite malgré l’échec du ciel, car le stand buvette a bien fonctionné en rapport avec le nombre de personnes.

Point positif aussi, beaucoup se promirent de revenir un soir où les étoiles seraient présentes…

Gilbert Badia et les adhérents du club Vega de la Lyre, pour la plupart de Libourne, passent une bonne partie de leur temps la tête dans les étoiles. Alors en savoir plus sur la composition d’une planète est toujours une avancée importante pour eux. « Mars n’est pas le sujet majeur de discussion au club mais personnellement, j’ai hâte d’avoir accès aux résultats du robot », affirme le président. 

De son télescope, Gilbert Badia aperçoit la planète rouge à 50 millions de kilomètres de la Terre. Au bout de sa lunette, elle a l’allure d’une petite bille rouge aux nombreux reliefs. La mission principale du robot Curiosity est d’extraire de la roche pour mieux en analyser les composants. « Mais le plus intéressant, c’est qu’avec cette mission, on aura sans doute une meilleure idée de la géographie de Mars. » « On a déjà des cartes grâce auxquelles on se situe, explique-t-il, mais on n’a pas encore une bonne perception des reliefs et détails qui, d’ici, ne sont que des ombres. Les images performantes pourront certainement permettre de distinguer par exemple son volcan de 25 kilomètres d’altitude », commente le président impatient. 

Durant la nuit des étoiles, les 11 et 12 août, le télescope était braqué sur Mars. Mais ce n’est pas la meilleure période pour l’observer. Tous les quatre ou cinq ans, la Terre se rapproche de Mars et ses détails deviennent alors plus visibles. Passionné d’astronomie Les trucs et astuces pour mieux apercevoir les planètes, Gilbert Badia les connaît. Pourtant Mars n’est pas sa planète de prédilection. « Pour moi, les plus belles restent Saturne avec son système d’anneaux qui ne sont jamais identiques, et Jupiter. » 

 Gilbert Badia a fait ses premiers pas dans l’astronomie grâce à son père attaché à délivrer à ses enfants quelques bases célestes. Vers 14 ans, il décide de se renseigner sur le sujet et commence à lire tout ce qui se rapporte à l’astronomie. « À l’époque, les lunettes n’étaient pas commercialisées pour le grand public. J’ai suivi les conseils d’un magazine qui expliquait comment réaliser son propre télescope. » Gilbert Badia se munit de lentilles de presbytes et d’une loupe. Une feuille de savants calculs plus tard, il conçoit son premier télescope pour observer les planètes. C’est ainsi qu’à la fin des années 1950, la passion s’incruste en lui. Depuis, il voyage régulièrement dans le ciel en compagnie des membres du club ainsi que de quelques élèves. 

 Des arguments irrecevables Certains annoncent la fin du monde pour le 21 décembre 2012. 

Plusieurs « théories » expliqueraient cette fin. Des calendriers Maya qui prennent fin en 2012 auraient mis le feu aux poudres mais une autre hypothèse vient de l’univers lui-même. L’alignement des planètes ce jour-là provoquerait de grands changements ou des événements cataclysmiques. Mais l’homme de 72 ans est loin d’accorder de l’importance à toutes ces bizarreries célestes. Il a beau avoir la tête dans les étoiles, il n’en garde pas moins les pieds sur terre. « Je suis peut-être un peu trop rationnel mais pour moi la fin du monde, ce n’est pas pour tout de suite. L’explication avancée sur l’alignement des anneaux du système solaire et de la Terre n’est pas scientifiquement recevable pour moi. » Pour l’anecdote, les membres du club avaient pensé organiser une soirée spéciale pour l’occasion, mais le projet à rapidement avorté. En attendant la fin du monde, Gilbert Badia donne rendez-vous aux amateurs d’étoiles le 13 octobre pour Le Jour de la nuit. Une opération, qui consiste à éteindre les lumières dans toutes les villes de France, pour une meilleure observation du ciel. 

Gilbert Badia à côté du télescope piloté par un micro-ordinateur qui possède plus de 3 000 objets célestes en mémoire. (photo c. B.) 

Samedi 29 septembre : Exposé sur l’astrophotographie.

Un très intéressant exposé a été donné par Julien Kowalewski, spéciale de la photo astronomique. Un exposé vivant agrémenté d’un intéressant diaporama a captivé l’assistance pendant près d’une heure. 

Julien dévoila les « astuces » pour réussir les meilleures photos en soulignant également la technique à connaîrtre pour maîtriser cette discipline. Julien la connaît très bien et on en est convaincus lorsque l’on voit les splendides clichés qu’ils nous a présentés, planètes, nébuleuses et autres.

Désormais, on pensera autrement, lorsqu’on évoquera la photo astronomique.

Samedi 13 Octobre : « Le jour de la Nuit »

A cette occasion, les portes de l’observatoire seront ouvertes au public le soir et un petit stand de boissons, soupes cafés etc sera mis en place.   

De plus la mucipalité de Vayres participe à cette opération nationale en procédant comme l’année dernière à une extinction partielle de son éclairage public.

Venez nombreux profiter de la nuit « noir ».

Aller en haut de page

2011

Samedi soir 12 Février

La lune nous offrant un premier quartier lègèrement dépassé, c’est vers elle que le télescope de la coupole  fut d’abord dirigé. Un petit groupe était sur place et l’animateur de « service » se fit un plaisir de détailler les sites les plus intéressants du moment, le « mur droit », le cratère Platon et autres, d’autant que de nouveaux et jeunes  adhérents découvrirent le relief tourmenté de notre satellite pour la première fois.

Puis la coupole tourna et permit au téléscope de se pointer sur la grande nébuleuse de la constellation d’Orion. C’est toujours un enchantement de découvrir la grande nébuleuse avec toutes ses extensions qu’un ciel assez limpide ce soir nous permit de voir dans de bonnes conditions.

 Aucun courageux parmi les observateurs n’attendit le lever de la belle planète Saturne, qui il faut le dire se fait encore tardif, avant les belles observations du printemps mais ce n’est que partie remise. La permamence de samedi prochain 19 février n’aura pas lieu, l’association tenant son assemblée générale à 21 heures dans les salles du parc de la mairie de Vayres.

Le 15 Janvier

EXPOSE SUR LES MOUVEMENTS DE LA LUNE

 Un exposé, présenté par le Président de l’association, assorti d’un très beau diaporama, permit

à tout un chacun de se familiariser avec les « facéties » de l’orbite irrégulière de notre satellite. Une espèce de « mise en bouche » pour ce début d’année astronomique, où Gilbert Badia s’appliqua à accrocher l’intérêt des auditeurs, pas très nombreux ce soir là, grace à des anecdotes intéressantes qui venaient à point pour émailler cet exposé.

        

La soirée se termina à l’observatoire, où en raison d’un ciel tout à fait déplorable, le petit groupe se retrouva à partager une ultime galette des rois.

Avant l’arrivée du public, « mise au point » du président avec les principaux dirigeants de l’association.

Samedi 19 Février

Malgré les vacances scolaires, qui avaient démobilisé une petite partie des adhérents, l’assemblée put

se dérouler devant une quarantaine de personnes qui démontraient comme chaque année, l’intérêt que les adhérents que l’on rencontre la plupart du temps dans la nuit, portent à leur association pour se tenir au courant de sa « santé ».

         Ouvrant la séance le Président passa ensuite la parole aux conseillers responsables de la bonne marche de l’association. C’est ainsi que l’on s’attarda sur des acquisitions de matériel qui  devenait indispensable, notamment celle d’un vidéo-projecteur indispensable pour les exposés, et surtout très utile lors de la réception des groupes scolaires. Le président Gilbert Badia, se fit un plaisir de rappeler une autre acquisition qui lui tenait à coeur depuis des années avec les autres observateurs, c’est celle du remplacement des moteurs du grand téléscope, qui donnaient depuis quelques temps des signes de faiblesse. Désormais le télescope est piloté et entrâiné par une motorisation électronique puissante, sur laquelle pourront se brancher en plus les possesseurs de caméras CCD ou autres matériels.

         Ces acquisitions ont pu se faire grace aux finances du club, mais aussi grâce à des subventions des

pouvoir publics qui sont conscients que cette association avec son observatoire, est un des derniers hauts lieux en Gironde ou l’on peut enseigner l’astronomie populaire tant au grand public, mais aussi aux scolaires qui viennent  de plus en plus fréquemment ce qui ne peut que  réjouir l’association..

           A ce sujet, Il a été évoqué la construction d’une salle supplémentaire contre l’observatoire, qui pourrait recevoir une classe entière, car aujourd’hui le local exigu  oblige  a scinder les groupes et aussi donner l’essor à de nouvelles activités. Le dossier du projet a été déposé à la mairie de Vayres, pour un examen sur le financement, non seulement local mais aussi de la part du conseil Général et du Ministère Jeunesse et Sport, auquel est affiliée l’association.

          L’assemblée s’est terminé par le traditionnel verre de l’amitié, auquel s’étaient des joints des élus de la municipalité présent à cette assemblée.    

Samedi 2 et dimanche 3 avril

Les journées « Nature et Bio », organisées par les commerçants

du vieux quartier de Bordeaux dit « de la Grosse Cloche », avaient convié le club à avoir un stand parmi eux. En effet le club en montrant au public nombreux le soleil à travers la lunette Coronado, surprit pas mal de passants, tous heureux de découvrir notre astre, sous un aspect plus scientifique, d’autant que samedi notamment quelques protubérances nous ont fait l’honneur d’apparaître pour le plus grand étonnement des nombreux curieux venus voir l’astre du jour..

De nombreux tracts d’information ont été distribués au public bordelais durant ces deux jours , ce qui va contribuer nous en sommes certains, à  faire connaître encore plus notre observatoire.

Samedi 16 Avril, exposé sur les météorites.

Mathieu S. a donné un excellent exposé, sur ces « voyageuses » du ciel, avec un diaporama très éloquent, qui nous a permis de partager sa passion pour ces objets et aussi d’en comprendre la structure et leur diversité. Ayant apporté quelques météorites, il fut possible à l’auditoire, de les voir de plus près, d’en observer la particularité, notamment celles contenant du fer, qui sont attirées par un aimant. Mathieu répondit aux nombreuses questions posées par  tout un chacun ainsi que des explications précises sur ces objets « tombés » du ciel bien abordés lors de cette soirée.

MERCREDI 15 JUIN

Eclipse totale de la lune visible depuis chez nous. Elle débutera à 21H50. Et se terminera vers minuit.

Pour l’occasion l’observatoire sera ouvert au public à partir de 21H avec de quoi se restaurer : boisson, patisseries etc…

Venez nombreux profiter du spectacle  l’entrée sera gratuite.

Mercredi 15 Juin

Malgré un ciel très nuageux, un nombreux public était présent dés 21 heures pour tenter d’observer le phénomène. La lune en effet se fit désirer car la couche nuageuse était tenace.

Malgré tout quelques éclaircies nous permirent d’observer le phénomène et l’intermitence de ces apparitions ne fit que redoubler l’attention des observateurs qui dans une ambiance « festive » purent apprécier nos pâtisseries diverses et le café servis à notre stand entre deux éclaircies.

Samedi 9 Juillet

Avant que le ciel ne redevienne maussade, il nous a été permis de montrer un premier quartier de Lune, que certains visiteurs découvraient pour la première fois au télescope. Ainsi le célèbre « Mur Droit » était bien visible et très intéressant à expliquer. Egalement un pointage sur Saturne et ses anneaux, clôturèrent cette soirée avant l’arrivé de vilains nuages.

La nuit des étoiles se déroulera à l’observatoire le Samedi 6 Août

Entrée gratuite

A partir de 16 heures  observations solaires 

A partir de 20 heures la soirée d’observation pourra commencer avec le premier quartier de Lune

Un stand buvette avec restauration sera ouvert.

Les coordonnées GPS de l’observatoire sont :

350 petit drot – Vayres 33870

SAMEDI 10 SEPTEMBRE : EXPOSE SUR L ASTROCHIMIE.

Cet exposé, sur l’astrochimie, était des plus intéressants car il sortait un peu des sentiers battus de l’astronomie

classique, à savoir qu’il abordait un thème, mal connu de nous tous mais qui nous concernait en tant qu’astronomes toujours curieux de scruter les mystère de l’univers.

Cet exposé donné par Emeline Girard, qui fut jeune adhérente du club il y a quelques années, avant de devenir la spécilaliste qu’elle est au jourd’hui, aidée par son confrère Christofer Smith, chimiste anglais, a su capter l’attention de l’auditoire. Un diaporama bien conçu, et des animations personnelles très dynamiques, ont su nous intriguer en même temps que passionner les nombreux adhérents présents à cet exposé.

Samedi, 1er Octobre 

LE JOUR DE LA NUIT. 

A cette occasion plusieurs villes de France s’associeront à cette manifestation, comme Paris qui éteindra entr’autre la Tour Eiffel.

A Vayres la municipalité participera en éteignant les échangeurs et certains éclairages publics.

A cette occasion, l’observatoire sera ouvert gratuitement au public et il sera prévu un point buvette avec boissons chaudes, ou soupes, comme l’année dernière où la météo avait tout gâché.

Venez profiter du spectacle d’une nuit noir sans aucune lumière.

Aller en haut de page

2010

21 août, permanence hebdomadaire

Temps clair et chaud, 27°C au coucher du soleil. Nous observons la planète Vénus. Elle est basse sur l’horizon. La vision de son quartier est néanmoins possible. C’est au tour de la Lune, âgée de près de 12 jours le terminateur est près du limbe. Le levé du Soleil sur le cratère Schickard est remarquable. Les ombres des montagnes du rempart orientale se projètent sur le fond du cratère. Le doublet Aristarchus, Herodotus sur le terminateur offre un vision magnifique. La vallée de Schröter près du nord d’Herotodus dévoile sa fome dite « du Cobra ».

Plus tard dans la nuit c’est Jupiter qui fait l’objet de nos observations. La grande tache rouge passant au méridien vers 1 h, cela coïncide à une bonne hauteur sur notre horizon. A fort grossissement, le spectacle est magnifique. Surtout que l’absence de la grande bande tropicale sud offre une vision originale de Jupiter. Il n’y a pas cette nuit de phénomène particuler des satellites de Jupiter. Uranus est aussi observé. Elle apparait comme « une petite bille » de couleur bleu-vert à un grossissement moyen.

07 août, « Nuit des étoiles »

Idéale condition météorologique, que du ciel bleu toute la journée et un ciel limpide toute la nuit.

Dès la fin de l’après-midi nous observons le Soleil avec nos premières arrivantes. Deux taches sont visibles et il y a aussi des protubérances sur le limbe dont l’une est étendue.

La photosphère dévoile les filaments et les facules solaires. Le spectacle est digne de notre Soleil.

Plus tard dans la nuit nous observons toutes les planètes du système solaire sauf Mercure qui est trop bas sur l’horizon. Puis c’est au tour des amas galactiques (M8, etc), globulaires (M13, etc), des nébuleuses planétaires (M27, etc). Le public est très nombreux. La nuit s’achève un peu avant les premiers rayons de Soleil.

17 juillet, permanence hebdomadaire

Mêmes conditions remarquables que la semaine dernière, Youpi! Nous tentons au moment du coucher du Soleil d’apercevoir son rayon vert. C’est un échec, mais 40 minutes après, en nous aidant de nos jumelles, nous localisons Mercure. Toujours en attendant la nuit astronomique (pas avant minuit de la montre), nous observons la phase de Vénus; gibbeuse. La Lune est dans son premier quartier. Elle est un peu basse sur l’horizon, très vite les conditions se dégradent aux forts grossisements. Nous nous rabattons vers les planètes Mars et Saturne. La vision de Mars est décevante (ce n’est plus qu’un petit disque rougeâtre sans détail). Saturne est plus jolie avec trois satellites visibles; Titan, Rhéa et Dioné. Son anneau est à peine ouvert et ses larges bandes ceinturent la planète.

Peu après minuit, comme la semaine dernière, nous pointons tout à tour dans le triangle de l’été; C33-34 (les dentelles du Cygne est&ouest), M6 (l’amas du Papillon), M7 (l’amas de Ptolemé), M8 (la nébuleuse de la Lagune), M17 (la nébuleuse de l’Oméga), M20 (la Trifide). Les conditions sont idéales, le ciel est clair et bien transparent.

Comme la semaine dernière nous achevons la nuit en pointant tour à tour les planètes Neptune, Uranus et encore un peu bas sur l’horizon est, Jupiter et ces merveilleuses lunes. Io achève son transit devant la planète mais la faible hauteur sur l’horizon empêche de voir le petit disque de Io sur les grandes bandes de Jupiter.

10 juillet, Nébuleuses planétaires et rémanents de supernovae

Ciel dégagé et température estivale! Nous commençons par rechercher la planète Mercure dans les lueurs du couchant avec nos jumelles. C’est un échec, la partie est remise à la semaine prochaine si le temps est toujours clément. En attendant la nuit astronomique qui ne viendra pas avant minuit ( de la montre ), nous observons la phase de Vénus; gibbeuse. Puis c’est au tour des planètes Mars et Saturne.

Peu après minuit, comme dans un véritable marathon de Messier, nous pointons tour à tour dans le triangle de l’été; M57 ( l’anneau de la Lyre) , M27 ( la nébuleuse de l’haltère), C33-34 ( les dentelles du Cygne est&ouest), M6 ( l’amas du papillon), M7 (l’amas de Ptolemé), M8 ( la nébuleuse de la Lagune), M17 ( la nébuleuse de l’Oméga), M20 ( la Trifide ). Les conditions sont idéales, le ciel est clair et bien transparent.

Pour terminer cette belle nuit nous pointons tour à tour les planètes Neptune, Uranus et pour finir, encore un peu bas sur l’horizon est, Jupiter et ses merveilleuses lunes.

15 mai, permanence hebdomadaire

Ciel nuageux puis vers 23 h il se dégage entièrement ! Nous commençons par observer un fin croissant de Lune cendrée entre les nuages, puis c’est au tour de Vénus en phase gibbeuse. La Lune cendrée et Vénus sont assez proches, dans quelques heures elles formeront une jolie conjonction. Les nuages se dissipent peu à peu pour finalement disparaître après le passage de la station spatiale internationale.

Après une courte concertation nous décidons d’observer l’amas galactique de la Vierge ou »Coma-Virgo ». Il passe au méridien et dans deux heures il occupera une portion de notre ciel polluée par l’urbanisation bordelaise.

En nous aidant de cartes stellaires, de photos des galaxies, nous observons M86, M84, NGC4348 et M59, M60 et NGC4638 dans le même champs de notre oculaire. Puis, nous regardons successivement M87, M88, M89, M90, M98, M99 et M100. Pour ces trois dernières, la pollution lumineuse de Bordeaux nous gène beaucoup. A tel point que pour M100 nous ne pouvons que distinguer une vague lueur nébuleuse, dommage! Cette dernière marque la fin de notre randonnée ‘Ciel Pronfond’ dans l’amas de « Virgo-Coma ».

08 mai, Ciel profond dans la constellation de la Vierge

Ciel couvert, l’observation du ciel profond est annulée. Pour se consoler de ce mauvais temps persistant une belle photo du ciel profond prise sur le terrain de l’observatoire dans la constellation du Lion.

10 avril, Conjonction de Vénus et de Mercure

Ciel dégagé. La planète Mercure est repérée peu après le coucher de Soleil. Son observation est de qualité. La phase « Dernier Quartier » est bien visible avec un grossissement moyen. Néanmoins sa position basse sur l’horizon ne permet pas de poursuivre au-delà d’une heure de temps. Nous pointons sur la planète Vénus qui est encore haute dans le ciel. Avec l’aide d’un filtre d’atténuation de la lumière, nous observons aisément sa phase gibbeuse. Par la suite nous observons la planète Mars et nous terminons la série des planètes avec Saturne.

Plus tard dans la nuit nous observons dans la constellation du Lion, les deux triplets de galaxies déjà observés le 13 mars.

27 mars, Exposé « Observation du ciel profond »

C’est devant un petit public de passionnés que Philippe expose sa « vision » de l’observation du ciel profond. Les qualités de l’instrument, de la pollution lumineuse et de la préparation de l’observateur sont abordées.

20 mars, « Réapparition » des anneaux de Saturne

La météo est défavorable, il pleut. La soirée est annulée.

13 mars, permanence hebdomadaire

La nuit est favorable à l’observation. Le ciel est dégagé et sans la Lune. Nous dirigeons le télescope de la coupole sur la planète Mars. Nous observons à fort grossissement avec et sans filtre rouge la surface martienne. La calotte polaire nord est sur le limbe. Elle s’oppose au grand bassin circulaire Hellas au sud. Celui-ci est couvert de « givre martien » et ressemble à une immense calotte polaire australe. Syrtis Major, Meridiani et Acidalia se détachent bien sur le disque martien. De plus, nous remarquons nettement que le diamètre apparent de Mars est moindre que celui de la semaine dernière.

Cap vers la constellation du Lion, dans le ciel profond; nous dirigeons l’instrument vers le triplet M65, M66 et NGC3628. Les détails des galaxies sont plus perceptibles qu’à la précédente observation. Nous observons aussi M95, M96 & M105. C’est un ensemble de galaxies spirales ( M95, M96 ) et elliptiques( M105 ). A l’oculaire le contraste est suffisant pour commencer à voir les grandes structures galactiques.

Puis, nous « partons » à la recherche de l’astéroïde Vesta. Nous recalons plus précisément la monture de l’Arcane afin d’avoir des index bien réglés. Il se trouve être dans la crinière du Lion, à l’est d’Epsilon Leo. Avec une carte de champ nous confirmons notre observation.

Carte du ciel, « Crinière du Lion ».

06 mars, permanence hebdomadaire

La météo est favorable en ce début de nuit. Nous braquons le télescope de la coupole en direction de la planète Mars. Une turbulence est notable. Avec un grossissement moyen nous observons la calotte polaire nord. Un peu plus tard la turbulence s’affaiblit. C’est avec un filtre rouge et un grossissement fort que nous apercevons trois grandes formations avec suffisamment de contraste; Acidalia, Aurorae, Meridiani.

Puis c’est au tour de la constellation du Lion. Nous visons un triplet d’objets; M65, M66 et NGC3628. Trois galaxies spirales dont la troisième est vue par la tranche. La turbulence s’étant intensifiée, nous ne pouvons voir la richesse de tous les détails. Peu avant le milieu de la nuit et bien avant le lever de la Lune des nuages commencent à couvrir le ciel et annoncent la fin de cette nuit d’observation.

27 février, Assemblée Générale.

Malgrè une alerte météo nous avons pu nous réunir. Après une présentation des activés, du bilan financier de l’année passée (2009), nous avons procédé à l’élection et ré-élection des nouveaux membres du conseil d’administration.

30 janvier, permanence hebdomadaire

La météo est favorable, le ciel est clair, il fait froid -2°C vers minuit. Nous sommes un groupe enthousiasmé par cette perspective d’observation. La Lune est quasiment pleine mais assez éloignée de Mars pour ne pas que la lumière sélène « pollue » l’intérieur du tube de l’Arcane en observant la planète rouge. C’est un jour après l’opposition martienne, définissant le thème unique de la soirée; MARS. La hauteur dans le ciel est excellente ( 40° déjà à 21h 30) mais il faut travailler un peu le grossissement. Finalement nous optons pour un grossissement de 260 fois. Sans filtre, avec un rouge ou un orange, finalement nous choisissons un orange. Il offre un bon compromis entre l’augmentation du contraste et la baisse de luminosité.

La turbulence est lente et entre deux vagues successives nous distinguons facilement les formations martiennes. La calotte polaire nord toujours de petite taille. Elle ne semble pas avoir régressé depuis notre précédente observation. Meridiani passant au méridien, Syrtis major sur le limbe ouest disparait peu à peu, Acidalia s’approchant du méridien près du pôle nord est très bien visible et enfin Aurorae à contrario de Syrtis Major apparait sur le limbe est.

16 janvier, Le grand « hexagone » d’hiver

La météo est défavorable, la pluie menace. L’observation du grand « hexagone » d’hiver est annulée.

Le Cap Héraclide est déjà en pleine lumière. Au fond du Golfe, les sommets du Jura culminent à près de 4 000 mètres et sont déjà illuminés. Ils forment comme une guirlande de lumière marquant la limite extrême occidentale. Petit à petit le soleil se lèvent sur le cap Laplace. Un jeu d’ombres et de lumières avec la plaine et les montagnes de Laplace nous dévoile avec un peu d’imagination une forme fantomatique, célèbre dans la communauté amateur, la célèbre « sorcière » chevauchant son balai.

Puis c’est la planète Mars, elle est déjà haute dans le ciel, la température est maintenant négative. Une chappe de froid écrase la coupole. La transparence est meilleure. Néanmoins nous devons faire beaucoup d’essais de filtres avec des grossissements variables pour trouver une image exploitable en détails. Au bout d’une heure, avec un fort grossissement et sans filtre nous observons la calotte polaire nord de Mars et principalement la grande plaine Arabia en transit. Syrtis Major est déjà sur le limbe occidental tandis qu’Acidalia apparait seulement sur le limbe oriental. A tous, depuis la semaine dernière, le diamètre apparent est nettement plus important, indice que la distance Terre-Mars diminue rapidement.

Aller en haut de page